Premieres-vacances

Week-end à Berlin: les incontournables de Sabato

Berlin reste la capitale la plus excentrique d’Europe du Nord. Mais, ces dernières années, d’autres strates sont venues s’ajouter. Avec des restaurants zéro déchet, des collections d’art privées et des hôtels élégants, Berlin est devenue ce qu’elle a toujours été: une métropole cultivée et vibrante.

New style dining

Un supermarché (en ligne), un espace pour déguster un brunch santé, suivre des ateliers et rencontrer d’autres vegans. Veganz demande: “Are you a climate bodyguard?” et donne les outils comestibles pour l’être. (Warschauer Straße 33, Marheinekeplatz 15 et Schivelbeiner Straße 34)

Soirées musicales avec boissons et snacks vegan. Le Pêle Mêle est un café qui propose du café et du gâteau maison, mais où on peut également boire un verre de vin ou de bière le soir, sans oublier le brunch du dimanche. (Innstraße 26)

©Pele Mele

Lucky Leek est un restaurant vegan sophistiqué au look et à la cuisine modernes. Dans ce Bib Gourmand Michelin, la chef Josita Hartanto concocte des plats vegan surprenants et raffinés. (Kollwitzstraße 54) 

Goodies est une chaine de magasins d’alimentation et de cafés. On y va pour les meilleurs smoothies et gourmandises vegan de la ville. Commandes en ligne ou sur place. (Warschauer Straße 69)

Le premier restaurant vegan et zéro déchet d’Allemagne et même du monde! Frea est situé dans le quartier de Prenzlauer Berg et mise sur le 100% vegan. Dans ce restaurant, absolument tout est réutilisable, même les déchets sont recyclés et compostés à 100%. (Torstraße 180) 

Frea
©JULIA SCHMIDT

Collections d’art privées

Ce bunker de la Seconde Guerre mondiale a été un entrepôt de tissus et de bananes avant d’abriter une boîte techno pour soirées fétichistes dans les années 1990. En 2003, Christian Boros acquiet ce bâtiment pour y présenter une collection privée d’art contemporain très intéressante. Visite du jeudi au dimanche sur réservation en ligne, 18 euros. (Reinhardt Straße 20)

De l’art moderne indépendant des musées et galeries d’art et principalement axé sur la vidéo et le cinéma. Fluentum, une collection appartenant à Markus Hannebauer, entrepreneur dans le numérique, se cache dans une ancienne base militaire de la Luftwaffe, au sud-ouest de Berlin. Entrée libre tous les samedis, sans réservation. La collection Fluentum est présentée dans une ancienne base de la Luftwaffe. (Clayallee 174)

©Moritz Hirsch – Courtesy of Fluentum Collection

Chaque samedi, Erika Hoffmann donne accès à sa collection privée d’art moderne présentée dans une ancienne fabrique de machines à coudre de 1.500 m². La visite dure 90 minutes et permet de découvrir les œuvres qu’elle collectionne et expose depuis 1997 (à voir les samedis donc ou sur rendez-vous). (Sophienstraße 21)

Cette collection privée se love dans un bunker de télécoms de la Seconde Guerre mondiale rénové par John Pawson en 2016. Ici, l’accent est mis sur des pièces de qualité muséale de la Chine impériale. La visite, qui peut être réservée très facilement en ligne, revient à 18 euros. (Hallesches Ufer 70)

Julia Stoschek Collection

La Julia Stoschek Collection, axée sur l’image en mouvement et les installations, est depuis 2016 l’une des plus importantes collections d’art privées d’Allemagne: elle possède plus de 850 œuvres de 255 artistes. La collection est ouverte au grand public le week-end et sur rendez-vous en semaine. (Leipziger Straße 60)

Julia Stoschek Collection
©Getty Images

Hôtels de luxe

Schlosshotel by Patrick Hellmann

Le Schloss by Patrick Hellmann, célèbre créateur de mode, vient d’ouvrir. Cet hôtel château se trouve dans le quartier de Grunewald, la banlieue verdoyante de Berlin. Chambres et suites contemporaines, bar élégant et profusion de luxe, de la piscine aux jardins. (Brahmsstraße 10, à partir de 160 euros la nuit)

À Berlin ex-ouest, on trouve encore des adresses trendy comme à l’époque où l’Est était derrière le mur. Le Sir Savigny est un hôtel cool et bien situé. Au rez-de-chaussée, se trouve un bar animé avec restaurant. Les 44 chambres, conçues par le designer néerlandais Saar Zafrir, sont luxueuses et confortables. (Kantstraße 144, à partir de 110 euros la nuit)

©SirSavigny

Ce classique vient d’être rafraîchi et relooké dans un esprit Bauhaus meets Japan. Cet hôtel, premier Grand Hyatt en Europe, est au cœur de la Berlinale. Décor élégant, sobre et moderne, avec la plus belle piscine avec vue sur la ville. Les artistes Monika Baer et John Armleder sont intervenus un peu partout dans l’hôtel. (Marlene-Dietrich-Platz, 2, à partir de 150 euros la nuit)

Soirée fromage aux chandelles et DJ Set, il se passe toujours quelque chose dans cet hôtel funky. Là où la ville se fond dans l’hôtel, l’accent est mis sur l’accueil: sauna, cuisine ouverte, espace pour vivre et travailler. Les plus grandes chambres, Hideout, offrent un menu room service spécifique plus luxueux. (Warschauer Straße 39-40, à partir de 110 euros la nuit)

Situé dans une des plus belles rues tranquilles du quartier de Prenzlauer Berg, l’Oderberger est une ancienne piscine dans laquelle on peut toujours se baigner (ouverte aux clients comme au public). Il propose également 70 belles chambres et des appartements spacieux et lumineux, ainsi qu’un bon restaurant au rez-de-chaussée. (À partir de 120 euros la nuit, Oderberger Straße 57)

©Oderberger Hotel

Cocktails raffinés

À Berlin, on peut encore fumer dans les bars, mais le bar à cocktails Fabelei a choisi de l’interdire. Une belle terrasse dans le quartier de Schöneberg et, à l’intérieur, un cadre paisible mettant l’accent sur l’apéritif à l’ancienne, avec tous les alcools et sirops préparés par le propriétaire qui est aussi le bartender. (Kyffhäuserstraße 21)

Meilleur boozy brunch de Berlin et meilleur bar food de la ville, cette adresse de Kreuzberg joue avec les couleurs dans ses cocktails. Berry red, matcha green ou lemon yellow et même des options non alcoolisées telles que violet purple au thé Anchan, citron vert, sucre et soda. Une bonne adresse pour les cocktails, mais aussi pour un petit snack. (Skalitzer Straße 45)

©Ralph Larmann

Les initiés jurent que c’est le meilleur bar de la ville. C’est à Provocateur que la clientèle des grands hôtels se mêle à la foule berlinoise jusque tard dans la nuit. Des classiques aux recettes du XVIIe siècle en passant par un punch à l’ancienne, avec bar food, bien entendu. (Brandenburgische Straße 21)

Dégustations d’alcools artisanaux avec plus de 900 étiquettes dans le genre spécifique du small batch sont à découvrir au Beavis Bar. Une adresse élégante avec une déco qui fait penser à une bibliothèque aux étagères de plusieurs mètres de haut remplies d’étiquettes de bouteilles d’alcool, allant du gin à la grappa japonaise. Ici, on sirote ce qui a été mixé avec doigté. (Veteranenstraße 11)

Un des plus beaux speakeasies de Berlin, bien caché derrière un autre bar. Truffle Pig propose des cocktails sophistiqués, à siroter dans un joli petit comptoir. (Reuterstraße 47)

©Truffle Pig Bar

Boutiques de niche

Le décor de cette boutique de niche est un peu démodé, mais le concept est nouveau. Ici, on ne vend que de la réglisse artisanale sous toutes ses formes. Le succès est tel qu’une boutique on line vient de s’ouvrir. (Graefestraße 20)

Le Bikini Concept est un espace commercial avec des magasins, des showrooms et des pop-up boxes où sont rassemblées différentes marques. On y trouve de la mode, des cosmétiques, des objets et du design contemporain. (Budapester Straße 38-5)

©Franz Brueck

Oui, H&M sent d’où vient le vent: son premier magasin “hyper local” a ouvert il y a quelques semaines dans le quartier de Mitte. Dans ce shop expérimental, on trouve les vêtements du géant suédois mais aussi des labels typiquement berlinois. On peut aussi y suivre des cours de méditation et de yoga. (Neue Shönhauser Straße 13)

©MAX CREASY

Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *